Peut-être le jeu de tous les rêveurs du monde et de tous les âges qui se sont exercés sur les nuages

Voir dans les formes une apparition
On parle de paréidolie

Le jeu est universel et on peut s’en amuser sur toute chose
Je le pratique depuis quelques années en particulier sur les taches

Le chiffon de peintre

J’ai découvert dans mes chiffons de peinture de puissants générateurs de visions
Ils sont pour moi source d’émerveillement et stimulateur d’imagination
Il est réjouissant d’y découvrir une foultitude de scénettes

Les chiffons prêtent au rêve et aux délires – dont je me garderais bien de connaître le point de vue de Rorschach

Ils évoquent aussi à chaque fragment l’histoire picturale depuis la caverne jusqu’à l’art contemporain
Au-delà de la ressemblance directe à certaines choses les taches envoient à la question graphique et à l’invention formelle : elles élargissent le champ de l’imaginaire, des représentations
et des interprétations aussi cher Hermann

Le chiffon est ce qu’il est : le résultat d’une pratique
Il a accompagné un travail
Il me plaît de suivre un peintre
Le chiffon a quand même avoisiné sa palette

Je baisse le nez sur l’univers

Des fulgurances
De longues contemplations

Accompagner ou orienter les apparitions

De la façon la plus minimale: à la pointe fine et à l’encre noire
Suivant les formes, l’atmosphère, les différents styles
En laissant la place au rêve des autres

Dans un monde infime
et infini